Web & Presse
Post Op & Co
Dada - Clémence Simon

(05.2012) 

Carlos Cruz-Diez est plutôt un évadé de l'op'art qu'un héritier. Cet artiste vénézuélien né en 1923 joue en effet avec notre regard depuis longtemps, et il a été l'un des visiteurs de l'exposition «LeMouvement» initiée par Vasarely à la galerie Denise René en 1955. Mais le dada de Carlos Cruz-Diez, c'est la couleur. Au diable la géométrie ! Il additionne les nuances, les soustrait, pour mieux troubler notre regard. Ses « chromosaturations » en sont un bon exemple. Chromo-quoi ? Saturations Petit indice, en grec ancien, khrôma signifie couleur...

Le principe ? Trois chambres colorées se succèdent : une rouge, une verte et une bleue. Une seule couleur pure à chaque fois, qui sature complètement la pièce. Ça paraît simple, mais comme notre œil est habitué à percevoir en permanence toute une gamme de couleurs, le résultat est déroutant, presque hallucinogène. On le pressent sur cette photo, imaginez alors ce que cela peut donner en vrai... Et cela dure depuis 1965.


Source :
 Dada - Clémence Simon 
 

Retour au menu Précédent Suivant
Rechercher
Mot clé
RestaurerRechercher