Recherches 1954-1959

1954

Proyectos murales (Caracas 1954)
Les Proyectos murales [Projets muraux] aux formes géométriques et linéaires illustrent la tentative de création d'un objet autonome qui ne s'inspire pas de la réalité.
Parmi ces travaux, se distingue Proyecto para un muro exterior manipulable [Projet pour un mur extérieur manipulable].
Nous pouvons remarquer que cette structure préfigure déjà la principale préoccupation de l'artiste : projeter la couleur dans l'espace grâce aux reflets de la lumière.

Cependant, l’importance majeure des Proyectos murales ne réside pas dans leur aspect esthétique mais avant tout dans leur visée sociale et ludique. En effet, il s'agit d'œuvres participatives qui permettent à des personnes de condition modeste d'accéder à l'art et de laisser libre cours à leur imagination en manipulant des objets. L'artiste partage ainsi le plaisir de ses expérimentations.

1955

Parénquimas (Barcelone 1955-1956)
Les Parénquimas ou Signos vegetales [Signes Végétaux] sont des œuvres aux formes organiques, où l’on décèle déjà un certain intérêt pour le problème de la couleur et la superposition de trames colorées, tandis que le dessin reflète toujours un certain lien à l’aspect organique. Le résultat ressemblait à celui d’une peinture traditionnelle avec dessin, composition et textures. Le point culminant est atteint avec El Muro Rojo [le Mur Rouge] en 1956, dernière œuvre de la série. Malgré la présence de structures organiques, on observe ici des couleurs planes et on peut même détecter une légère vibration dans le bleu.

1956

Objetos rítmicos móviles (Barcelone 1956)
En même temps que les Parénquimas, Cruz-Diez créa une série d’Objetos rítmicos móviles o manipulables [Objets rythmiques mobiles ou manipulables]. Avec ces objets il se proposait de modifier les notions sur l’objectif de l’art, il souhaitait éviter que son unique destin fût un clou et un mur.

1956

El problema de la percepción óptica y la inestabilidad del plano (Caracas 1956-1959)
De retour à Caracas, mi-1956, il continua à travailler les Parénquimas jusqu’à la fin de l’année lorsqu’il focalisa sa recherche sur l’instabilité du plan. Ces recherches s’orientèrent particulièrement vers l’instabilité spatiale qui se produit dans l’œil confronté à une situation de vision limite. L’objectif était de donner du mouvement à ce qui ne l’a jamais eu : le plan. C’est ainsi que depuis les premières œuvres de cette série, Modulación óptica de la superficie [Modulation optique de la surface], Construcción en el espacio [Construction dans l’espace] et Construcción en cadena [Construction en chaîne]datant toutes de 1957, et plus tard dans Estructura óptica [Structure Optique] de 1958, l’artiste propose une succession de formes qui s’inversent à cause de la fatigue optique.

En partant de ces expériences sur la perception, Cruz-Diez cherchait déjà des moyens de lancer la couleur dans l’espace, problème de base de la Physichromie. L’œuvre la plus importante de cette série est la Doble animación de un plano [Double Animation d'un Plan] de 1959. Cependant, l’artiste jugea que l’évidence manquait de force suffisante, c’est pourquoi il décida de poursuivre ses recherches afin de trouver un moyen plus efficace de lancer la couleur dans l’espace.

Plus    Monter
 
Proyectos murales
Parénquimas
Objetos rítmicos móviles
Inestabilidad del plano
Rechercher
Catégorie
Période
Mot clé
RestaurerRechercher
EXPOSITIONS ACTUELLES
Fundació Catalunya - La Pedrera
Passeig de Gràcia, 92, 08008 Barcelona, Spain
28.09.18 - 27.01.19

Kunsthal Rotterdam
Museumpark Westzeedijk 341, 3015 AA Rotterdam, Netherlands
22.09.18 - 20.01.18

Tate Modern
Bankside, London SE1 9TG, United Kingdom
17.06.16 - 31.12.18

Buffalo Bayou Park Cistern
105 Sabine St, Houston, TX 77007, USA
12.05.18 - 13.01.19

Serviço Social do Comércio (SESC)
R. do Carmo, 147 - Sé, São Paulo - SP, 01019-020, Brazil
10.08.18 - 28.10.18

Juan Carlos Maldonado Art Collection (JCMAC)
3841 NE 2nd Ave Suite 201, Miami, FL 33137, United States
01.12.17 - 15.10.18

Puerta Roja Gallery
189 Queen's Rd W, Sheung Wan, Hong Kong, China
12.09.18 - 25.10.18

Galerie François Léage
178 rue du Faubourg Saint-Honoré 75018 Paris, France
11.09.18 - 16.11.18